“L’homme oublie trop souvent, au nom du profit, que pour obtenir des aliments bons et sains, la première règle est de ne pas s’imposer à la terre ou aux saisons, mais d’agir avec respect et sagesse.”

Agriculture biodynamique

La Cerreta suit les principes de l’agriculture biodynamique, non seulement comme méthode de culture, d’élevage et de production, mais aussi comme mode de vie, et ceci principalement pour aider la terre et entrer en profonde syntonie avec elle.

La première règle de l’agriculture biodynamique est de ne porter aucun préjudice à la terre, donc en travaillant selon des idées, des sentiments et des intuitions liés aux caractéristiques du territoire. Une méthode de culture libérée des préjugés, qui évolue de saison en saison et d’année en année, qui se perfectionne avec l’expérience et l’observation, en retournant aux principes universels que l’homme néglige systématiquement dans la logique de la grande production, au détriment de l’écosystème et de la qualité des aliments.

La Cerreta est une exploitation agricole biodynamique certifiée Demeter qui, en suivant un cycle fermé et différencié, produit du vin, de l’huile, des viandes, de la charcuterie, des fromages, des fruits, des châtaignes, des céréales et des plantes fourragères, et possède des élevages de races bovines et porcines autochtones, ainsi que de chevaux, de volaille et d’abeilles. Une variété qui assure la biodiversité de l’écosystème, un aspect fondamental pour maintenir le bon équilibre des cycles de production et pour recueillir des produits d’excellente qualité, du point de vue des saveurs et des valeurs nutritionnelles et énergétiques.

En tant qu’exploitation agricole, La Cerreta réalise une production mesurée et de haute qualité, qui est le fruit de vingt ans d’expérience pendant lesquels nous avons préservé et stimulé l’harmonie des phénomènes d’autorégulation de la terre. Avec passion et simplicité, nous offrons un aperçu de la culture rurale de la Haute Maremme dont les points forts sont la gastronomie, la culture équestre, l’agriculture et l’accueil, qui lui permettent de rivaliser sur tout le territoire, sans renoncer à son identité.